Art - photos - reflets

Art - photos - reflets

Photos et crédibilité

Photos et crédibilité , les images qui nous entourent ont elles encore valeur de témoignage ?

 

 

J' ai la chance de posséder un livre passionnant d' Albert PLECY, de 1968, qui s' intitule " Grammaire élémentaire de l' image " .

 

Et déjà , dans cet ouvrage remarquable , Albert PLECY , peintre , cinéaste , photographe , Rédacteur en chef de " Point de vues , Images du monde " puis du " Parisien libéré " , multiplie ces réflexions sur l' Image, l' Image en tant qu' art, l' Image en tant que communication , et en tant que témoignage .

Il pense d' ailleurs à l' époque, à juste raison , que les années 1960-1980 verront apparaître un fait important dans l' histoire de notre société : le passage d' un monde marqué par le verbe à celui marqué par l' image .

 

Et nous ne pouvons nier que de grandes images , personnelles ou d' actualité , jalonnent notre existence .

 

Mais il se pose déjà la question sur la photographie, en tant qu' art, et c' est l' évidence même, mais aussi en tant qu' " image " ou l' objectivité, celle du photographe, mais celle aussi de la mise en page, permet tous les arrangements avec la vérité, ou celle qu' on souhaite faire passer .

 

 

Les photos faisant par exemple l' objet d' un simple recadrage serré sur un regard, une attitude, peuvent déformer la réalité, la rendre plus belle ou dérangeante, beaucoup plus qu' aucun texte, et peuvent donner lieu à une multitude d' interprétations différentes, nous voici déjà dans la manipulation .

 

 

 Mais notre façon de regarder l' image a aussi son importance, nous ne regardons pas tous de la même façon, le parcours du regard sur une image a aussi une base culturelle, comme le fait de lire de gauche à droite, ou l' inverse .

 

 

Et les gens d' image le savent et utilisent ces codes pour attirer notre attention sur ce qui est important à leurs yeux, et aux yeux de leurs clients !

 

 

Que ce soit en argentique ou maintenant en numérique, rares sont donc les photos qui nous entourent qui n' ont pas fait l' objet de modifications, et ce n' est pas nouveau, les images de Doisneau, de Cartier-Bresson, de Jean loup Sieff ( exemples parmi les photographes que j' admire et que j' ai eu la chance de croiser ) ont souvent nécessité des heures de travail en laboratoire pour faire ressortir le sujet et assombrir certains détails jugés inutiles par le photographe .

 

 

La tentation est grande aujourd'hui, ou tout est plus facile grâce aux logiciels, de retoucher, d' ajouter de la couleur ou du contraste, de recadrer, et de faire dire n' importe quoi (surtout ce qu' on souhaite) à une image .

 

 

Beaucoup de professionnels s' inquiètent et se mobilisent pour dénoncer les abus relatifs à  l' utilisation excessive des logiciels de retouche, même si dans certains domaines, comme la mode, cette pratique est couramment acceptée .

 

 

Mais qu' en est-il de la photo d' actualité, a t-elle encore valeur de témoignage ?  peut-on encore lui faire confiance ou doit-elle faire l' objet d' une réglementation ?  une de plus me direz vous ! .

Il existe une déontologie dans le milieu de la presse, elle consiste à ne pas ajouter d' éléments ni à en supprimer dans une image, mais est-elle suffisante ?

 

 

Comme je le disais plus haut , on ne supprime pas .. mais on recadre !

 

 

A titre individuel et si on souhaite amaigrir son conjoint ou supprimer les rides de la belle mère ( quoique ..) ce n' est pas bien grave, mais pour toutes les images qui nous entourent dans tous ces journaux souvent très sérieux, quelle crédibilité leur accorder ?

 

 

C' était ma réflexion du jour, et je vous remercie d' y avoir participé .

 

 

A bientôt,

 

Dan 



12/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres